Autour du mieux-vivre

Un petit-déjeuner équilibré s’il vous plaît !

Ah… le petit déjeuner ! Vénéré par certains (dont je fais partie) et détesté par d’autres. Une chose est sûre, ce repas ne laisse personne indifférent. Et les conseils en matière de petit-déjeuner équilibré sont nombreux. Aujourd’hui, nous allons tenter d’éclaircir quelques mystères à propos de ce repas et tenter de trouver quelques trucs et astuces pour concocter votre petit-déjeunez parfait !

 

Sucré ou Salé ?

Voici le premier grand débat qui est, selon moi, assez fondamental. On se rappelle tous de nos petits déj’ d’enfance : chocolat au lait, tartine de Nutella ou confiture, jus de fruits. De quoi faire hurler nos spécialistes de la nutrition d’aujourd’hui ..et les écologistes aussi ! Car oui, en l’état, ce repas est un cocktail détonant de sucres et de mauvaises graisses et est totalement dépourvu de vitamines et nutriments indispensables à notre énergie et santé quotidienne… en plus d’être à l’origine de la destruction de centaines de milliers d’hectares de fôret (merci Nutella !).

« Oh lala, qu’elle rabat-joie celle-là ! » me direz-vous… comme je vous comprends. J’ai mis trèèèss longtemps à adopter ce discours moi-même. Mon petit déj sucré était mon incontournable de la journée et gare à celui qui m’ôtait la tartine de la bouche !

Puis, j’ai ressenti l’envie le besoin de prendre soin de moi et suis allez voir Sophie Simanche-Lahaye, une diététicienne, spécialisée en micronutrition basée sur Annecy, qui s’est empressé de me faire voir les choses autrement. Son approche, concrète et consciente de nos contraintes quotidiennes, a été riche d’enseignements. Je vous partage ce que j’y ai appris, avec ces quelques pistes de réflexions :

  • Manger des sucres rapides crée des pics d’insulines. Consommés très rapidement par l’organisme, le taux de sucre monte en flèche, puis redescend aussi vite. Cette violente dégringolade (car c’est de ça dont il s’agit) provoque une hypoglycémie, autrement dit fringales, malaises, coup de pompe et j’en passe.
  • Lorsque l’on mange des sucres lents et des protéines, l’apport est beaucoup plus équilibré et doux qualitativement et dans le temps, et bien meilleur qualitativement. Plus de montagne russe durant la matinée et une parfaite satiété jusqu’au déjeuner.
  • Un dîner léger, en plus d’être plus digeste pour la nuit et de favoriser un meilleur sommeil (la digestion maintien réveillé !), est aussi la solution au « Je n’ai pas faim le matin ». Vous rétablissez ainsi un rythme plus sain pour votre organisme et serez ravis de vous attabler après une bonne nuit de sommeil.
  • Le sucre appelle le sucre… et il faut véritablement se sevrer ! Mais une fois que cela est fait, on se met à adorer les œuf, le fromage et le bacon dès le matin ! Personnellement, je ne pourrais plus m’en passer. Et en plus, vous aurez beaucoup moins envie d’aliments gras et sucrés dans la journée.

 

sugar-3057660_960_720

Trucs et astuces pour (re)trouver de bonnes habitudes

C’est vraiment grâce à CE changement d’habitude que j’ai rééquilibré l’intégralité de mon alimentation sans effort. C’est comme si votre organisme se remettait tout naturellement en phase. Je partage donc avec vous nos propres apprentissages sur le sujet (oui, j’ai embarqué mon cher et tendre avec moi dans cette aventure)  :

  • Entretenez le PLAISIR. C’est impératif ! Cherchez des aliments qui éveillent vos papilles, partez à la rencontre de nouvelles saveurs. Une alimentation saine n’est absolument pas synonyme de restriction si on le fait raisonnablement et intelligemment. Et plus vous réduirez sucre, sels et produits industriels très fortement dosés en exhausteur de goûts et arômes artificiels, plus vous retrouverez les saveurs naturelles des aliments.
  • Restez à l’écoute de votre corps (et apprenons à nos enfants à l’être !). On a tendance à intellectualiser l’alimentation : obligations, temps, rythme, vie sociale, publicité, etc… Nombreux sont les facteurs qui influencent nos choix. Dans tout ce brouhaha, il faut apprendre à écouter son corps, son organisme. Si après un bon plat, vous sentez que vous allez « exploser », arrêtez-vous là ! Pas besoin de fromage ou de dessert, que vous n’apprécierez d’ailleurs pas tellement vous vous sentirez mal pendant l’heure suivante (digestion, ballonnement, voire nausées !). Si un soir, vous n’avez pas faim, ne vous forcez pas ! Accompagnez la petite famille à table avec quelques feuilles de salade, un fruit et/ou une infusion. Votre corps sait ce qui est bon pour lui, faites-lui confiance !
  • Soyez patient et bienveillant ! Il n’est absolument pas question ici de devenir un modèle de perfection, ou de succomber à de nouveaux diktats « Healthy », mais bel est bien de renouer avec son propre corps et son propre équilibre. Pas de restriction donc, si ce n’est celle de limiter au maximum les aliments industriels.

collection-3685574_960_720

Par où commencer ?

Voici quelques idées en vrac qui peuvent vous inspirer :

  • Remplacez votre verre de jus de fruits du matin par un fruit entier. Le jus ne conserve que le sucre des fruits, perd toutes ses fibres et une bonne partie de ses vitamines.
  • Remplacez votre gourmandise sucrée du matin par des fruits secs : amandes, noisettes, noix… en plus d’être délicieuses à picorer, elles sont riches en protéines.
  • Si vous n’êtes pas prêt pour de la Tomme ou du Reblochon au réveil, commencez  avec du fromage frais sur du pain ou des Wasa.
  • Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de vous faire des œufs au plat et du bacon, choisissez l’alternative jambon blanc et/ou œuf dur. Rapide et plus neutre pour commencer le salé.
  • Variez les plaisirs en vous confectionnant deux ou trois petit-déjeunez types adaptés à chaque situation : matin pressé, grasse matinée gourmande etc…. La précipitation ne vous fera plus sauter de repas ou vous jeter systématiquement sur les pains au chocolats.
  • Optez pour des Buddha Bowl ! Utilisable pour tous les repas, l’idée est de concocter un repas sain, coloré et vitaminé qui tienne dans un bol grand juste comme il faut ! Fini les bols soupières d’1L que l’on rempli à ras bords, ou le mini-café qui ne tiens pas au ventre. Les recettes sont très nombreuses et toutes plus appétissantes les unes que les autres.
  • Demandez un coup de pouce à votre conjoint(e) et vos enfants ! Par expérience, ce type de changements est apprécié de tous : Monsieur est souvent secrètement friand des petits déjs salés, Madame est généralement très sensible aux bienfaits de ces nouvelles habitudes et les enfants se prennent délicieusement au jeux de ces nouveautés, qui attisent sans mal leur curiosité et leur audace.

 

Addict au sucre ? Je vous conseille de regarder SugarLand, un film documentaire très ludique pour dénoncer les sucres cachés.

Besoin d’idées recettes pour commencer ? Recettes Sucrées par ici et Recettes Salées par là !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s